Le parcours 2017-04-13T15:06:09+00:00

Entre émotion, sensorialité et plaisir, le Grand Musée du Parfum propose un parcours original, à la fois pédagogique, ludique et immersif pour appréhender l’univers du parfum et dévoiler ses mystères.

Quel est le premier parfum connu dans l’histoire ?
Comment les grands parfumeurs créent-ils ?
Quel est le lien entre l’odorat et les émotions ?
Comment fonctionnent l’odorat et la mémoire olfactive ?
Quelles matières premières sont utilisées dans les fragrances d’aujourd’hui ?

Autant de questions qui trouveront leur réponses à travers un parcours, pensé pour être vivant, jalonné de découvertes olfactives et d’immersions sensorielles.
Il s’agit de vivre ce parcours, plutôt que de le regarder, à travers le « sentir »,
le « toucher » et l’ « expérimentation ».

La première collection du Grand Musée du Parfum est donc d’abord une collection olfactive, composée de plus de 70 odeurs. Leur découverte permettra d’illustrer olfactivement les contenus que le visiteur aura découvert et appris par l’expérimentation. Cette collection olfactive offre une immersion sensorielle dans une époque ou un lieu par exemple.

Le visiteur va également pouvoir partager l’intimité créative des parfumeurs révélée grâce à une série de projections vidéo.

Un parcours et une scénographique en trois séquences

Comme beaucoup de biens culturels, le parfum est un élément facetté qui peut être abordé selon plusieurs angles.
Dans une démarche pédagogique, le Grand Musée du Parfum propose trois voies d’approche des fragrances et des odeurs, selon un ordre logique.
Le parcours commence par une exploration de l’histoire pour connaître leurs origines et évolutions.
Le visiteur est ensuite invité à s’initier à la chimie des odeurs et des ingrédients du parfum, pour comprendre sa matière et sa composition, mais aussi pour développer son sens olfactif au quotidien.
Il est enfin plongé au cœur de l’art du parfumeur pour découvrir les subtilités de la création et l’émotion qui est suscitée.

01. Histoires de parfums
Le Grand Musée du Parfum - Cabinet de curiosités

De l’Antiquité jusqu’à l’avènement de la parfumerie contemporaine, le visiteur découvrira la diversité des usages et vertus du parfum à travers les époques, en s’amusant des histoires et légendes parfumées de quelques personnages historiques célèbres, et comprendra comment se sont créées les bases de la parfumerie moderne.
Il pourra par exemple sentir le kyphi, tout premier parfum de l’humanité créé sous l’Egypte Antique.
Cette séquence s’articule autour de quatre chapitres : la galerie des séducteurs, le parfum sacré, le cabinet de curiosités et l’essor de la parfumerie moderne.

Le parfum est attaché à l’humanité depuis ses origines. Depuis la nuit des temps, les hommes n’ont cessé de capturer l’empreinte olfactive des plantes, des fleurs et parfois des animaux, pour s’en recouvrir et les donner à sentir.

Le parfum, dont l’étymologie latine – per fumum, à travers la fumée – indique une nature immatérielle et évanescente, se révèle bien plus consistant à la lumière de son histoire. Miroir de nos rêves et de nos aspirations, il indique comment et vers quoi chaque époque a incliné ses désirs.

Avec une confrontation inédite d’iconographies, d’objets, de dispositifs olfactifs et de décors, le Grand Musée du Parfum, à travers ce parcours historique, se donne pour mission de rappeler au public combien le parfum a, par le passé, été doté de pouvoirs extraordinaires, combien il a suscité de mythes et de légendes et a accompagné l’histoire de l’humanité.

Les dispositifs olfactifs qui ponctuent ce parcours permettent de sentir les odeurs du passé comme celles du Kyphi, plus ancien parfum dont on connaisse la composition, utilisé dans l’Égypte ancienne, ou la célèbre Eau de la Reine de Hongrie (1370) aux vertus de jouvence.

Les objets d’époque contenant ingrédients et substances parfumées, que le Grand Musée du Parfum expose dans ses vitrines et qui n’ont encore jamais été présentés en France, proviennent de la collection privée de la famille Storp, à l’origine de la maison de composition à Munich, drom Fragrances, disposant de son propre musée de flacons, mais aussi de la collection du Musée International de la Parfumerie à Grasse.

02. Immersion sensorielle
Grand Musée du Parfum - Jardin des senteurs

Fort de connaissances historiques fraîchement révisées ou acquises dans la séquence précédente
« Histoires de Parfums », le visiteur sera invité à l’étage supérieur dans l’antre de la chimie des odeurs et des mystères de l’olfaction, pour faire émerger dans sa conscience le caractère essentiel de ce cinquième sens, tant méconnu et pourtant indéniablement porteur d’informations et d’émotions.
Cet étage s’organise autour de plusieurs étapes, une première étape d’apprentissage, une seconde de mise en pratique par la compréhension des odeurs et du sens olfactif, suivies d’une troisième étape d’immersion sensorielle et de jeux.

Sentir, c’est d’abord respirer. Intimement lié à la vie, l’odorat repose sur des mécanismes chimiques de perception. De la molécule jusqu’au cerveau, tout un parcours se dessine. Porteuses d’informations, de souvenirs et d’émotions, les odeurs peuvent aussi nous surprendre. Scientifique et ludique, le monde des odeurs est source d’émerveillement.

Ni paillasse, ni blouse blanche dans ce large espace de pédagogie et de découverte, mais l’opportunité d’apprendre en se divertissant, en faisant fonctionner son nez, sa vue, son bon sens, et sa mémoire. Différents dispositifs et technologies vont permettre aux visiteurs d’appréhender le fonctionnement de l’odorat, et plus spécifiquement, le devenir d’un produit odorant flottant dans l’air lorsqu’il pénètre les narines.

En constante activité, puisque lié à la respiration, le sens de l’odorat a pourtant été longtemps négligé au profit d’autres sens. Associé à l’animalité, il a été refoulé, et son enseignement délaissé. Toutefois, l’olfaction permet un accès à la globalité du monde, elle ouvre également une porte sur ses multiples plaisirs. Source d’information, l’odorat facilite aussi la reconnaissance d’un lieu, d’une personne, d’une plante, d’un parfum, d’un aliment, elle prévient d’un danger, rappelle un souvenir… À condition néanmoins, d’avoir un odorat en parfait état de marche, car, comme tous les autres sens, celui de l’odorat n’échappe pas aux dysfonctionnements, auxquels le visiteur sera aussi familiarisé.

03. L’Art du Parfumeur
Grand Musée du Parfum - Collection de matières premières

La troisième séquence du parcours est entièrement dédiée au parfumeur, à ses matières premières et à son art.
Le visiteur découvrira ici la collection de matières premières du parfumeur et son extraordinaire mémoire olfactive : une bibliothèque d’odeurs qu’il ne cesse d’enrichir tout au long de sa vie. Il sera invité à sentir les matières emblématiques de la parfumerie avant d’être convié dans le bureau du parfumeur pour découvrir les démarches de création des plus grands compositeurs de parfums. Adjacent au bureau,
le « lab » du parfumeur aura vocation à exprimer le passage de la création et de l’imagination à la réalisation. La séquence s’achève par une salle dédiée à l’art de se parfumer, ou l’acte de se parfumer, c’est-à-dire, à la relation qu’entretient un individu avec son parfum.

Depuis le processus créatif initial à la quête empirique qui mène le parfumeur, peu à peu, à l’élaboration d’un parfum dont la beauté rejoint l’équilibre, le Grand Musée du Parfum donne, dans cette séquence du parcours de visite, la parole aux parfumeurs.

Compositeurs d’odeurs, les parfumeurs sont des créateurs méconnus du public. Leur surnom de « nez » réduit à tort leur travail à une démarche purement sensorielle quand imagination, invention et réflexion font aussi partie du processus intellectuel de l’élaboration d’un parfum. Depuis leur bureau jusqu’au laboratoire, art, savoir-faire et connaissances sont à l’œuvre.

Comment travaille un parfumeur aujourd’hui ? Quelle est sa formation ? Sa démarche créative ? Son environnement ? Quelle est l’intention artistique d’un parfum ? Que révèle l’acte de se parfumer ? Se parfume-t-on de la même manière à travers le monde ? Quelle est la gestuelle du parfum ? Autant de questions que peut se poser le visiteur découvrant le parfum, auxquelles le Grand Musée du Parfum répond au fur et à mesure de l’initiation.

Le Musée se conçoit tel un « hymne au parfum » exprimé à travers une scénographie sensorielle, interactive et résolument contemporaine, qui s’appuiera sur les dernières innovations technologiques en matière de médiation et d’olfaction pour transmettre ses contenus au public de manière optimale. Des commandes artistiques prendront place parmi les dispositifs scénographiques réalisés spécifiquement pour le musée tels l’Orgue à parfum visible dans le laboratoire du parfumeur.